Plus de 40% des Français rencontrent des problèmes de sommeil. Les plus fréquents sont les insomnies, le syndrome d’apnée du sommeil et des jambes sans repos, etc. Pour résoudre ce problème, réaliser un dépistage des troubles du sommeil est la solution. En savoir plus !

La polysomnographie : des notions importantes à savoir

Ce dépistage consiste à faire une analyse complète du sommeil par la polysomnographie. Cette dernière est un examen médical permettant d’enregistrer le sommeil, la ventilation et les mouvements corporels durant la nuit. C’est donc un moyen d’identifier les problèmes de l’endormissement. Aussi, durant cette pratique, beaucoup de paramètres sont observés sur le patient, dont son comportement, ses mouvements et sa position. Grâce aux signaux ventilatoires, le médecin pourra mesurer ses ronflements et observer son activité respiratoire à l’aide de sangles situées au niveau du ventre et du thorax et via une canule placée dans le nez.

Il faut savoir que la polysomnographie est prescrite dans de nombreuses situations. Par exemple, se sentir fatigué fréquemment n’est pas normal. Si cela se présente, procéder à cet examen est conseillé. Aussi, lorsqu’il est nécessaire de faire un diagnostic précis du trouble respiratoire nocturne, cette analyse est recommandée, en complément de la polygraphie ventilatoire. À titre informatif, la polysomnographie est à réaliser avec des personnes atteintes d’un syndrome d’apnée du sommeil, avec celles qui présentent une somnolence au volant ou décrivant une fragmentation importante de l’endormissement. Mais aussi, les médecins préconisent cet examen à certains enfants faisant face à des troubles du sommeil chroniques.

Pourquoi recourir à la polysomnographie ?

Il arrive parfois qu’une personne souffre de plusieurs troubles du sommeil différents qui peuvent être d’origine cérébrale, musculaire ou cardiaque et dont l’intensité est variable. Si ce cas se présente, opter pour la polysomnographie est la solution. En effet, cela est nécessaire puisqu’un individu peut se sentir fatigué après une longue nuit de sommeil alors qu’il n’est pas conscient de son comportement et de la qualité de son sommeil quand il dort. Ainsi, cet examen servira à collecter un maximum d’informations pour diagnostiquer de façon correcte l’ampleur des troubles et leurs raisons pour retrouver le plaisir d’une nuit de sommeil réparatrice. Par ailleurs, il faut noter qu’un examen polysomnographique est important dans le diagnostic de nombreux troubles du sommeil.

On cite parmi ceux-ci l’insomnie sévère, les parasomnies telles que le somnambulisme ou les terreurs nocturnes, les perturbations du rythme circadien, l’hypersomnie ou la narcolepsie provoquant une somnolence diurne excessive, etc. Ainsi, pour mieux mesurer l’intensité de l’apnée du sommeil chez le patient, il faut bien analyser les résultats de l’examen. Pour cela, le médecin doit se baser sur plusieurs indicateurs tels que l’indice d’apnée-hypopnées obstructives, l’indice de désaturation et de micro réveils et les caractéristiques des stades de sommeil. Tout ceci permet ainsi d’améliorer la qualité de vie d’une personne. Bref, quel que soit le trouble du sommeil rencontré, il suffit de connaître la polysomnographie à domicile prix pour préparer le budget nécessaire et pouvoir réaliser l’examen chez soi.